À propos

Organisées par l’Université de Montréal, les Conférences de la montagne visent à offrir un accès à la connaissance au plus grand nombre. Ces conférences publiques sont ouvertes à tous et organisées sur le campus de la montagne. Elles réunissent, autour de discussions liées à des enjeux de société, intellectuels, scientifiques et personnalités de renommée internationale.

Les conférences

Le télescope James-Webb : voir l’Univers différemment

  • Mercredi 28 septembre 2022, de 18 h à 19 h 30
  • Salle Claude-Champagne de la Faculté de musique – 220 avenue Vincent-D’Indy
  • Entrée libre

Lancé en décembre dernier, le télescope spatial James-Webb, successeur du célèbre Hubble, a déjà dévoilé d’époustouflantes premières images!

Collaboration internationale entre la NASA, l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale canadienne, ce télescope infrarouge de 6,5 m est sans aucun doute l’une des machines les plus complexes jamais construites par l’humain et le plus grand télescope jamais envoyé dans le cosmos. Cette résolution et cette sophistication inégalées sont notamment attribuables aux nombreux appareils de pointe qui le composent, dont une caméra de guidage et un instrument scientifique mis au point par des chercheuses et des chercheurs de l’Institut de recherche sur les exoplanètes de l’Université de Montréal, sous la direction de René Doyon, professeur au Département de physique.

Ce nouvel observatoire spatial hors du commun permet de voir plus loin que jamais dans l’Univers, de scruter la poussière cosmique des galaxies et de découvrir et d’étudier de nouveaux mondes extraterrestres.

Quelles sont les attentes des scientifiques à l’égard de ce télescope? Que nous apprendra-t-il à propos des trous noirs? Quelle sera sa plus grande découverte? En quoi est-il un extraordinaire catalyseur de vocations scientifiques?

Ce sont là quelques-unes des questions qui seront abordées à la 8e Conférence de la montagne, qui permettra, l’espace d’un instant, de quitter la Terre et d’aller au-delà de la Voie lactée.

Conférence organisée dans le cadre des Grandes Retrouvailles

Partenaire média

Vidéo

Conférencier d’honneur

René Doyon

René Doyon

Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en physique de l’Université de Montréal, et d’un doctorat en astrophysique obtenu à l’Imperial College of Science, Technology and Medicine à Londres, René Doyon est l’un des experts mondiaux les plus réputés en matière de recherche exoplanétaire et un chef de file de renommée internationale dans le domaine de l’instrumentation astronomique.

Il est actuellement professeur titulaire au Département de physique de l’Université de Montréal et directeur de l’Institut de recherche sur les exoplanètes et de l’Observatoire du Mont-Mégantic. Ses travaux de recherche portent sur la recherche et l’étude d’exoplanètes et sur la mise au point d’instruments astronomiques à la pointe de la technologie et destinés aux observatoires terrestres et dans l’espace. Il est notamment chercheur principal de l’un des quatre instruments à bord du télescope spatial James-Webb et cochercheur de SPIRou et de NIRPS, deux instruments optimisés pour la détection de planètes semblables à la Terre autour d’étoiles de faible masse. Avec ses étudiants et étudiantes, il a dirigé le développement de nouvelles techniques d’observations qui ont permis, en 2008, d’obtenir les premières images d’un système planétaire multiple à l’extérieur du système solaire.

René Doyon a reçu de nombreuses distinctions, dont la bourse de recherche Killam en 2018, le prix Acfas Urgel-Archambault (sciences physiques, mathématiques, informatique et génie) en 2017, la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale du Québec en 2011, ainsi que le prix de l’Association américaine pour l’avancement des sciences et le prix John-C.-Polanyi du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada en 2009.

Panélistes

Julie Hlavacek-Larrondo

Julie Hlavacek-Larrondo

Professeure agrégée et membre du Centre de recherche en astrophysique du Québec depuis juin 2014, Julie Hlavacek-Larrondo est une experte de renommée internationale dans l’étude des trous noirs supermassifs, dont elle cherche à déterminer le rôle dans la formation et l’évolution des galaxies.

Dans ses études de doctorat, réalisées à l’Université de Cambridge, elle a notamment étudié les processus de rétroaction provenant des trous noirs les plus massifs de l’Univers, ceux qui ont été surnommés «ultramassifs» selon les résultats de ses propres travaux. Après avoir remporté plusieurs bourses prestigieuses, dont la bourse de recherche postdoctorale Einstein financée par la NASA, elle a poursuivi ses recherches à l’Université Stanford en Californie. C’est en 2013 qu’elle est entrée au Département de physique de l’Université de Montréal. Elle est titulaire, depuis 2014, de la Chaire de recherche du Canada en astrophysique observationnelle des trous noirs.

Elle est également une ardente défenseuse de la diversité et a notamment cofondé le projet Parité sciences.

Julie Hlavacek-Larrondo est membre du Collège des nouveaux chercheurs et créateurs en arts et sciences de la Société royale du Canada, a été finaliste du prestigieux Prix du Québec Relève scientifique 2019, lauréate du prix Mentorat du concours Chapeau, les filles! en 2018 et finaliste du Prix du public du concours La preuve par l’image de l’Association francophone pour le savoir en 2017.

Nathalie Ouellette

Nathalie Ouellette

Nathalie Ouellette est astrophysicienne et communicatrice scientifique. Elle est titulaire d’un baccalauréat en physique (avec mention honorable) de l’Université McGill (2010). Elle a ensuite obtenu une maîtrise (2012) et un doctorat (2016) en physique et en astronomie à l’Université Queen’s, en Ontario, qui étaient axés sur la formation et l’évolution des galaxies. Nathalie Ouellette est actuellement directrice adjointe de l’Institut de recherche sur les exoplanètes et de l’Observatoire du Mont-Mégantic à l’Université de Montréal. Elle est en outre la scientifique chargée des communications pour le télescope spatial James-Webb au Canada, en collaboration avec l’Agence spatiale canadienne.

Modérateur

Éric Montpetit

Éric Montpetit

Éric Montpetit est professeur titulaire au Département de science politique et vice-doyen à la recherche, à la découverte et à la création de la Faculté des arts et des sciences.

Informations pratiques

L’accès aux Conférences de la montagne est gratuit.

La Conférence de la montagne est organisée au sein de la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, située au 220 avenue Vincent-D’Indy.

Accès par transports en commun :

La salle Claude-Champagne est située à proximité de la station de métro Édouard-Montpetit et est accessible depuis les lignes de bus 107, 119, 129 et 51.

Calculez votre itinéraire sur le site de la STM.

Par ailleurs, des taxis sont en attente sur le boulevard Édouard-Montpetit, en face de la station de métro du même nom.

Accès par voiture :

Des stationnements sont disponibles sur le campus, à proximité de la salle Claude-Champagne.

Consultez le plan complet des stationnements sur le campus.

Nous joindre

Vous avez une question au sujet des Conférences de la Montagne?  Écrivez-nous.

Vous êtes représentant d’un média et souhaitez assister à la prochaine conférence? Merci de prendre contact avec l’équipe relations médias de l’Université de Montréal.